Du Cambodge au Myanmar

19 05 2011

Cela fait un moment que nous n’avons rien écrit, voici donc un article pour vous situer ou nous en sommes.

Apres avoir visite au Cambodge la grouillante ville de Phnom Pen : les marchés, le grand palais, et la tristement célèbre Prison S21 (une école transformée en salle de torture par les Khmers Rouges), nous sommes partis pour le sud du Cambodge. Direction Kep, connu pour ses poissons grilles, ses crabes, son calme et sa douceur de vivre. Nous avons passe 2 jours sur une ile  » Rabbit Island » (aurait la forme d’un lapin). Repos, poissons grilles, belle ballade dans la jungle qui couvre l ile, et lecture a l’ombre des cocotiers… les deux livres que nous avons acheté quelques jours avant traitent de la période recente du cambodge, camps de travail force, familles separees, famine, terreur, torture, ce qui nous touche enormement. Et dire que tous les cambodgiens que nous croisons, en tout ca ceux de plus de 20 ans, ont connu une enfance et une vie de souffrance.

Quelques jours a Kep, ancienne station balneaire ou les francais aimaient se reposer, Kampot pour une journee en scooter: visite d un grotte avec les enfants du village, ca se transfor;e vite en parcours de speleo, ballade dans une campagne magnifique bordees de rizieres vertes, de pistes au sable rouge et de gens toujours tres souriants.

Shihanoukville, en decallage par rapport au calme de Kep. Mer superbe mais vraiment trop d attrapes touristes. Nous partons vite pour marcher quelques jours pres de la frontiere thailandaise dans les montagnes des Cardamones et hors des sentiers battus. Mais pas de bol en arrivant sur place la pluie rendait les trecks un peu trop dangereux: serpents, sangsues, glissements de terrain. Nous avons donc decide de quitter le Cambodge et de partir 5 jours plus tot pour la Birmanie. L experience Cambodgienne un peu ecourtee.

Transit via Bangkok, trajet en mini bus de 10h….que du bonheur. Arrives en Birmanie a Yangon, changement de decor. Il faut payer les hotels en dollars, mais attention avec des billets neufs ! Ils inspectent les billets et ca ne rigole pas.

Change en monnaie locale sur le marche noir de Rangon (seules les grosses coupures sont acceptees), nous avons visite le musee des pierres precieuses et regardee pour acheter un rubis…on verra a la fin combien de sous il nous reste a la fin du sejour car sur place il n’y a aucune possibilite de retirer de l’argent, pas de distributeur, pas de paiement carte de credit, pas de traveler cheque accepte. Le touriste qui perd ou abime ses dollars en birmanie n’a plus qu’a quitte le pays !

Puis passage dans une agence pour acheter un billet d avion pour Bagan, nous avons un billet d avion manuscrit comme dans les annees 80. Arrive a Bagan, il fait tres chaud et sec. Nous rencontrons Victorine, une francaise avec qui nous sympathisons et qui restera avec nous pendant notre sejour a Bagan. Le site merveilleux, epoustouflant, emouvant….que dire de plus? Magique! Sur des km il y a des temples en brique rouge, des stupa dores ou en pierre, ceci entoure par les montagnes et un riviere. Nous nous sommes ballade en velo entre les temples, nous avons adore Bagan! Temples edifies par les rois et stupa pour mettre des reliques sacrees. Nous nous rendons deja compte de la gentillesse des Birmans: extremement souriants, curieux de connaitre ce que l on pense du pays, toujours tres digne….des personnes tres bouleversantes de gentillesse. Nous avons d’ailleurs fait un cours de cuisine avec une famille locale le dernier soir, un merveilleux moment.

 

dscn4520.jpg 

 

Nous avons ensuite quitte ce paradis, il le fallait bien. Bateau jusqu’a Pakoku, ville sur la riviere au nord de Bagan.  Ici nous avons vecu 2 journees memorables et fortes en emotions. A l embarcadere nous rencontrons Tutiu, un homme qui a sa quincaillerie a Pakkoku, une affaire familiale. Il donne aussi des cours d’anglais le soir a une quarantaine d’eleves. A partir du moment ou nous lui proposons de l accompagner dans sa classe il s occupe de nous comme ‘ses invites’. Il nous offre a boire, nous parle beaucoup dans le trajet en bateau (il est tres interresse par le travail d Iban et lui pose de nombreuses questions). En arrivant il fait venir son frere en voiture, il nous met a l’avant et son ferer se met dans le coffre du pick up. Nous allons a son magasin, rencontrons toute la famille. On nous offre citronades, cake et mangue… Puis il nous emmene dans une guest house tenue par une femme d une grande sagesse: Mya Mya, 70 ans, veuve depuis 6 mois, parlant tres bien l anglais et nous racontant son histoire emouvante avec toujours un grand sourire. Sa fille de 40 ans s occupe de me mettre du Tanaka, la creme de beaute locale faite avec un morceau de bois frotte sur une pierre humidifee. On pose alors la substance sur les joues et ca fait comme un masque pour le visage. Ils ont tous cela ici, c est bon contre le soleil, contre les moustiques… je lui prete ma creme solaire….les Birmans aiment les produits de beaute car ils ont pas acces a tout ca, ils proposent tres souvent du troc. C’est amusant.

TuTui revient nous chercher, il nous emmene boire le the au Tea shop avec ses amis et nous pose des tas de questions. Ses amis rient beaucoup et trouvent que Iban ressemble a Christopher Reeve (Superman).Puis 2h magiques avec la classe d anglais de TuTui que nous avons completement animee: discussion sur notre travail, notre rencontre. Les jeunes nous posaient des questions troublantes telles que  » comment voulez vous eduquer vos enfant pour qu ils soient de bons citoyens, ou encore, Comment reagissez vous quand vous etes faches entre vous?…des questions plus simples aussi sur la nourriture en France, la musique…. et la Elodie s est retrouvee a chanter seule acapela une chanson de Cabrel et ensuite Iban a choisi un chant choral. Nous avons tous beaucoup rit, ils trouvaient que Iban ressemblait a Harry Potter. Ils ont aussi chante pour nous et nous ont offert des cadeaux: bracelets, colliers…..Nous sommes partis chamboulés.

 

 dscn48361.jpg

 

 

Diner dans une cantine locale: la seule ombre au tableau est peut etre la nourriture pas extraordinaire ici. Le lendemain matin nous sommes partis faire une ballade au marche (tres propre, tres animes) et au temple. Puis Tutui est venu nous chercher et nous avons rencontre toute sa famille: le magasin de tissu de son frere, la fabrique de tissu de son cousin (machines a coudres enormes en bois avec 5 couturieres qui travaillent dur en plein soleil), fabrique de cigares, pose the avec ses freres et ses copains et invitation pour etre a l anniversaire de la niece le soir meme.Noius nbous faisons beau et Tutui arrive un peu en retard avec 20 personnes sur le pick up: toute la famille a voulu venir a l anniversaire ! Nous nous imaginons que nous allons bien diner mais il s agit d un buffet dessert fait de cake, mangue et biscuits sec. La petite fille qui fete ses 9 ans nous fait un bel accueil, toute la famille aussi. On a un peu l impression de voler la vedette car apres avoir chante Joyeux anniversaire en anglais et en francais, on nous installe sur deux chaises de choix dans un salon, et la Tutui fait le traducteur et nous pose encore beaucoup de questions. Nous rigolons tous beaucoup, ils disent que nous sommes tous unis et deja des ‘relatives’ et qu il faut revenir avec nos enfants.Un accueil des plus chaleureux donc, c est le coeur serre que nous leur avons dit au revoir. En revanche tout sujet sur la politique est tendu car ici on ne sait jamais qui raconte quoi a qui.

Le lendemain bus pour Monywa a 6h du matin ou nous sommes alles visiter le bouddha geant assis et debout….enorme construction. Le plus grand d’Asie, 113 m de haut ! et le peuple creve la faim… . Puis bus pour Mandalay, ville polluee, bruyante qui nous change du calme percu ces derniers jours.


Actions

Informations



11 réponses à “Du Cambodge au Myanmar”

1 2
  1. 19 05 2011
    Anaïs (22:05:49) :

    ah enfin des nouvelles !!
    continuez à en profitez à fond et nous faire voyager avec vous !
    bises de Pariggi

  2. 19 05 2011
    M-H (22:27:19) :

    Le tourisme hors des sentiers battus il n’y a que ça de vrai .
    Bravo pour votre « nouvelle vie »dans le S.E. Asiatique, bravo pour
    vos photos et bravo pour ce que vous donnez aux autres.
    On en redemande. M-H et M-H

  3. 20 05 2011
    Pierre (10:38:35) :

    Je suis largué moi! Iban c’est superman ou Harry Potter?!

  4. 20 05 2011
    Cous (13:03:04) :

    Ca a l’air chouette tout ca! Ca fait rêver et envie!…
    Je vous embrasse fort
    PS: Mélo une chanson, mélo une chanson!!! ;-)

  5. 20 05 2011
    bruneau (17:51:59) :

    Vous nous laissez sans voix!!!
    Merci de si bien ns faire partager…Et puis ces commentaires m’ont permis d’apprendre que l’ordinateur de Pierrot fonctionne …
    A tres vite à Shangai
    maman

  6. 21 05 2011
    olivier D (09:08:48) :

    coucou
    c cool d écrire comme ca.
    On est un peu avec vous:)
    je prend soit de votre petite twingo et de ta moto en attendant votre retour avec impatience.

  7. 21 05 2011
    M-H (10:00:41) :

    EN UN AN LA MERE DU MARIE SERAIT ELLE DEVENUE LA MERE DE SUPERMAN ET DE HARRY POTTER ,OU EST CE TOUT TON MERITE ELODIE?
    IBAN GARDE TON BEAU SOURIRE ET CONFIE NOUS CE QU’ON DIT D’ELODIE…
    MAMAN

  8. 22 05 2011
    Sophie (06:18:14) :

    Ce blog donne vraiment envie de voyager !!! C’est un vrai plaisir de vous lire. A très vite à Tahiti…
    Je vous embrasse tous les deux.

  9. 22 05 2011
    marjo (14:12:09) :

    c’est bien sympa de vous lire ! vous nous embarquez loin de notre quotidien ; )
    On vous imagine très bien à travers vos récits, Mélo chantant « Petite Marie » devant votre auditoire Birman accompagnée par Harry Potter !
    plein de bises
    bonne vadrouille
    ++

  10. 25 05 2011
    Vanessa, Quitterie, Eléonore & Anaïs (13:05:58) :

    Super votre récit.
    Je vous imagine très bien, sympathisant avec les locaux, chantant et goûtant de tout.
    Profitez-en bien

1 2

Laisser un commentaire




Mr & Miss Kumara en Voyage |
etincelle |
montfortkiwi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | nonnadaddy2
| Nihon, watashi wa koko ni
| A la découverte de CUBA