Ils sont arrives en train par la Chine…

29 06 2011

15 jours de plus en Chine ou nous sommes allés loin des grosses villes pour en trouver de plus petites, enfin des villes de 5 millions d’habitants quand même !
Depuis Pékin 4 trains de nuits pour parcourir le nord ouest du pays. Entre 10 et 30 heures de train par trajet, on se fait des copains.

 

dscn7081.jpg

 

Première étape a Datong pour admirer les grottes de Bouddhas inscrites a l’UNESCO. Nous en avions vu beaucoup des Bouddhas jusqu’a présent, mais la ces grottes sont impressionnantes : taillées dans la montagne, des bouddhas géants, de belles peintures, des temples accroches a la falaise…. le site est hallucinant.
 

A Datong on dort dans un hôtel typique (merci Marie pour la phrase en Chinois  » emmenez nous dans un hôtel bon marche », car ça nous a sauve). On se frotte aux problèmes de commander au restaurant, Iban en posant des questions a un serveur semblant parler anglais se retrouve au final avec 5 plats dont l’un étant des tètes de lapins (néanmoins délicieux)…

 

 dscn6709.jpg

 

On galère dans les restos, a l’hôtel, avec les taxis….mais ça fait partie du voyage. Heureusement Marie nous avait aide a prendre nos billets de trains au préalable. On se ballade a Datong et on voit la encore que les chinois reconstruisent toute la ville, détruisent les vieux hutong pour en reconstruire du tout laid tout neuf. On se sera aussi régale d’un hot pot : la fameuse fondue de viande chinoise.
 

Une nuit de train et arrivée dans la vieille cite chinoise de Pingyao….ou plutôt reconstruite. Ville piétonne, entourée de murailles. On se ballade dans l’enceinte et sur la muraille, on se perd dans le dédale des rues, on se pose dans une petite auberge de routard typique chinoise, on visite des tas de temples, d’anciennes maisons locales chinoises, d’anciennes banques, musée du newspaper, maison des arts martiaux…on fait des emplettes….mais un soucis majeur: la ville a une terrible odeur d’égout et de charbon, Iban a même du mal a supporter. On a du mal a trouver un bon resto, on se frotte aux groupes de touristes chinois qui se baladent par 30, le parapluie en main et les socquettes dans les sandales, avec un guide qui crie dans un micro au pas de course. Une ville avec ses charmes et ses surprises, mais on repart content.
 dscn6711.jpg

 

 dscn6864.jpg

 

Train de nuit a nouveau pour Xian, connue pour son armée de soldats enterres. Nous devions passer 2 jours, mais nous nous sommes trompes sur les dates de notre train et y passerons 3 jours. Visite de la ville, petite bourgade d’une dizaine de millions d’habitants, incroyablement grouillante de monde, polluée mais avec son charme. On assiste a la danse/gym matinale des employés de la poste, qui, en files bien nettes font des gestes sur une musique avant de commencer la journée. Visite de la tour du tambour, ballade dans le quartier Hui, quartier musulman qui héberge une belle et grande mosquée, des marches de souvenirs, de bouffe, de bricoles, d’oiseaux….C’est vivant ! Nous sommes dans un hôtel un peu excentre, même si le monsieur de la gare nous a promis que c’était a 5 mn a pied du centre ( au final plus 30mn…)…et oui on s est rendu compte aussi qu un chinois ne dit pas non. Il acquiesce toujours, même quand tu poses une questions  » Quel est le meilleur chemin pour aller a tel endroit, celui ci ou celui la? » et ben il te répondra « oui »!

Après avoir un peu galère pour trouver le bus public pour aller voir l’armée enterrée, tout le monde se bouscule, le premier arrive ne sera pas le premier assis. Ici en Chine, on se passe devant, c est le plus fort et le plus rapide qui gagne…bref après 1h de bus nous y voila. Alors oui cette armée c est impressionnant, une grande découverte archéologique en Chine, c’est incroyable tout ses soldats en terre, ses chevaux et tout ce qui restent a découvrir. Mais c’est sans compter sur les milliers de touristes avec leur petits drapeaux venant jouer des coudes pour prendre la meilleure photo. Donc c’est très impressionnant mais parfois on se surprend a plus regarder le touriste chinois que le soldat.
Une journée de rab, donc, a Xian. Sous la pluie….mais une journée efficace ou nous avons finalisé tout les détails pour notre séjour dans le désert de Badan Jarain, en Mongolie Intérieure. Merci Lulu pour tes infos car c’est un périple que nous avons adore.

 

Après une nuit de train, nous sommes arrives a Jin Chang, non loin des portes du désert, ville nouvelle créée par une énorme société d’exploitation de minerais, on sent bien que tout le monde ici travaille pour cette boite et que tout lui appartient. On retrouve le soir David, notre guide chinois de 27 ans qui parle anglais, avec qui nous dînons et finissons de preparer le départ. Le lendemain on fait un stop a la gare pour acheter des billets pour Chengdu, mais malheureusement tout est booke pour notre retour et les vols très chers. Nous décidons donc de prendre un retour en passant par Lanzhou et revenir a Pekin ou nous avons un avion pour Hong Kong le 30 juin. Train de 32h….no comment!
 
Revenons en au désert, nous passons acheter des vivres pour les 4 jours dans la petite (mais grosse quand même) ville de Alashan Youqui ou notre 4X4 et driver nous attendent. On s’achète un jolie chapeau de Laura Hingals et une belle casquette pour Iban, puis nous voila parti pour le sable. On voit des têtes mongols partout, ils ont la peau tannée par le soleil et le sourire aux lèvres. Notre driver est mongol et est très gentil.
L’arrivée est incroyable, des dunes a pertes de vue. Il y a quand même un gros musée ultra moderne et aussi désert que les environs, a l’entrée et on commence a construire des hôtels: et oui on construit toujours…..
On campe la première nuit dans le désert, nous sommes très émus car c’est la première fois pour nous deux. Les lumières sont trop belles, le sable change tout le temps de couleur…on monte les tentes, on dîne ( ce sera des pâtes, des gâteaux, de la saucisse pas bonne et du pain pendant les 4 jours, car pas évident de trouver notre bonheur dans le petit magasin). Une nuit étoilée, vantée mais qui ne nous empêche pas de partir a pied des lendemain. Le chauffeur nous montre le chemin, le guide reste dans la voiture avec lui. Nous sommes tout les 2, seuls dans le désert a grimper les dunes. C’est extraordinaire.

 

 dscn7302.jpg

Nous nous arrêtons au lac de Badain Jaran, et oui ce désert a quelque chose de précieux: il a 144 lacs. Donc le reflet des dunes sur le lac, la végétation parfois qui apparaît est fantastique. Nous croisons des chèvres, des chevaux. Nous passons 3 nuits a camper, a discuter énormément avec David de lui, de la Chine, des chinois, des habitudes….on en profite car c est pas tout les jours que l on peut communiquer autant avec un chinois. On parle beaucoup avec notre driver, David fait la traduction. On se rend compte que nous sommes vraiment en tout points très différents. 3 belles journées de marches, des journées très ensoleillées, d’autres un peu plus voilées. On n’oublie pas de se mettre au rythme du désert et de faire la sieste après le déjeuner. Et puis le dernier jours, après 4 h de marches, Melo a eu un peu mal au dos, un peu trop. Alors Iban a continue, Melo s’allonge dans la voiture. On est rentre, un peu presse pour que Melo (très déçue de finir comme ça cette aventure) puisse s allonger. 2 bonnes nuits après (dont 32h dans le train) et quelques Voltarenes, Melo est sur pied, requinquée. Iban porte 2 sacs sur le dos, on va attendre encore un peu que son dos aille mieux.
 
Nous repartons mercredi pour Hong Kong et pensons également visiter Macao, ville portugaise en Chine. Puis dimanche nous nous envolons pour Bali.
 

Quelques anecdotes sur la Chine et les chinois :
 

- il arrive que les conducteurs mettent leur cligno dans les virages
- un taxi se perd dans une ville, nous lui indiquons le chemin de l’hôtel a 2 pas mais il préfère demander a un autre taxi de le précéder jusqu’à l’hôtel
- pas de couche pour les enfants mais des pantalons ouverts dans l’entrejambe, nous voyons des tas de petites fesses potelées
- Le chinois évacue de son corps solide, liquide, et gaz sans aucune retenue ou pudeur et au moment même ou le besoin s’en fait sentir. Ce qui est considéré comme sale pour nous est un signe de propreté pour le chinois qui se nettoie de l’intérieur. Toilettes commune cul a cul.

- quand le chinois a chaud il relève son tshirt jusque sous les bras
- les chinois se retrouvent le matin pour un peu d’exercice physique dans les parcs, le soir c’est danse et badminton

 

dscn6923.jpg 
- le chinois promène son oiseau en cage comme nous notre chien en laisse
- le chinois dans les musées aime toucher tout ce qui est interdit
- la façon de compter avec les doigts est totalement différente, on arrive a compter jusqu’à 9 avec une main. Notre 3 peut être compris comme un 8, ça fait beaucoup de bières…
 
Bises a tous et a bientôt pour de nouvelles aventures !
 

Allez voir notre nouvelle recette dans la rubrique dediee. 
Vous pouvez voir le nouvel album photo Chine 2 en cliquant ci-dessous :
 
Ibanetmelo

 

Chine 2
Album : Chine 2

67 images
Voir l'album

 


Actions

Informations



3 réponses à “Ils sont arrives en train par la Chine…”

  1. 30 06 2011
    maïder (16:37:31) :

    Et vous n’avez pas demandé la recette de la jolie petite tête de lapin ?….

  2. 18 07 2011
    Lucie (22:58:11) :

    Vraiment sympa vos photos de bali, lombock vous avez des supers binettes avec toujours un magnifique sourire accroché, je vous envie et voudrai être une petite souris pour vous suivre. bravo. j’ai été trop heureuse de vous voir sur skype hier même si Iban semblait complètement sous l’emprise des dream mushroms!!! enfin continue surtout de bien arroser ta plante……
    tendres bisous de tante lulu la grand mère de Noémie Chérie Jolie que je viens de garder 4 jours pour moi toute seule
    lulu

  3. 23 10 2011
    xavier (07:48:20) :

    toute mon admiration pour vos aventures chinoises ! tout le temps que j’y étais, je me suis demandé comment j’aurais fait sans mon vélo qui me garantissait de ne pas avoir à dépendre de grand’monde !

    j’aurais aimé voir ce champ de dunes, où était-ce ?

Laisser un commentaire




Mr & Miss Kumara en Voyage |
etincelle |
montfortkiwi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | nonnadaddy2
| Nihon, watashi wa koko ni
| A la découverte de CUBA