INCAyable Perou

2 09 2011

On nous avait dit  » vous verrez le Perou, il faut faire attention car les gens sont voleurs…etc », et bien nous le Perou on adore. C’est une belle surprise! En plus c’est pas cher du tout!

On a trouve les gens tares accueillants, on ne s’est rien fait vole, on a goûté a de délicieux mets (du cochon d’inde grille a la truite en passant par les empanadas, sortent de chaussons fourres a la viande…et on n’est presque pas tombe malade!) toujours servis avec riz et patates (très light tout ca). Heureusement ils ont aussi de délicieux légumes!

Outre la nourriture, on a beaucoup apprécie la propreté des villes, l’organisation pour les touristes ( des cartes détaillées et claires comme on en trouve jamais en Asie), des réseaux de bus pas cher et confort et surtout des paysages a couper le souffle: déserts, canon, montagnes, îles remplies d’oiseaux, de lions de mers, des pingouins… Sans parler des villes et villages typiques avec leurs églises, leurs marches plein de bonnets et chaussettes en alpagas colores et leurs habitants dans les villages plus recules portant encore les tenues traditionnelles (chapeaux, gilets, jupes bouffantes et grande écharpe dans le dos, tout ca dans des tissus tres colores).

dscn0161960x1280.jpg

Des hommes fiers de leurs traditions, de leur histoire et de leur pays. Ça a été aussi pour nous le temps de pénétrer dans l’histoire de la civilisation Inca et pre colombienne avec la visite de sites comme le Machu Pichu et la vallée sacrée. De côtoyer le syncrétisme (religion catholique mêlée aux rites plus anciens)….De se dégourdir sacrement les jambes dans des endroits assez vertigineux et de rencontrer péruviens et routards très sympas. On a aussi vu des lamas, des vigognes… ici les condors, les pumas et les serpents sont sacres.

Alors qu’avons nous fait?

Nous sommes arrivés visiter Lima. De mai a octobre elle est sous une bruine assez triste et donc nous avons trouve les lieux assez austères. Nous avons tout de même visiter le centre historique, la cathédrale, le musée pre colombien et fait quelques courses a Miraflores, quartier hype de Lima qui fait face a la mer. Raul, un fournisseur d’Iban nous a invite au restaurant avec sa femme et des amis et nous avons grâce a eux pu dessiner notre voyage. Et oui, 17 jours c’est court, le Perou est grand, il faut donc faire des choix, et ce n’est pas évident!

Nous avons opte pour le sud, trajet classique certes mais vu les distances il nous était difficile de partir sur la Cordillère Blanche (a regret).

Nous avons mis le cap sur Parracas ou nous sommes allés en bateau voir les islas ballistas, connues aussi comme les Galapagos des pauvres car tres pres de la cote, ou nous avons été émerveillés face aux multitudes d’oiseaux, de lions de mers, de pingouins, de pélicans, de phoques…. et nous avons aussi visite le parc national de Parracas. Désert immense faisant face a la mer, des falaises époustouflantes. C’est fou, des que l’on sort de Lima c’est le désert.

dscn94891280x960.jpg

Puis nous sommes partis en bus de nuit pour Arequipa, ville bordée par des volcans aux sommets enneiges, on se fait doucement a l’altitude : 2350m. Ça va on tient le coup. A Arequipa il fait chaud, on se ballade dans les rues. Les églises et places sont superbes, les façades des maisons colorées, les balcons en fer forges. Nous sommes dans un petit hostel dans le centre. Nous rencontrons un guide peruvien tres sympa avec qui nous dînons le soir.

Après 2 jours, nous partons pour le canon del colca a 6h de Arequipa, direction Cobanaconde. La nous attend 3 jours de trekking très crevant avec des vides énormes (Elodie a été très courageuse). Nous plantons notre tente et profitons des bains thermaux le soir pour nous remettre des durs montées et descentes de la journée. Nicolas, un jeune français de 20 ans, a perdu ses copains en route, il fera donc route avec nous. Un trio de 2 jours très sympa. On passe dans des villages très recules, on mange de l’Alpaca, on soigne nos ampoules! et on se fait très bien aux 3700m d’altitudes. On s’aide parfois du fameux mate de coca qui permet de mieux s’adapter a l’altitude. On a même passe un col a 4800m les doigts dans le nez!

Puis nous revenons a Arequipa pour prendre un bus de nuit pour Cusco. Ville connue pour être la capitale de la civilisation Inca et le départ pour la fameuse Vallée Sacrée qui accueille le Machu Pichu.

dscn9600960x1280.jpg

Cusco est une ville très jolie, mais qui subit de fortes pluies donc l’architecture est très différente: toits en tuiles de partout (a Arequipa les toits sont plats), petites rues escarpées, des escaliers, des placettes, des temples, des églises, des maisons blanches aux volets bleus…une jolie ville entourée par la montagne. Nous avons eu beau temps et pris le temps de visiter et de nous imprégner de l’histoire des incas et des espagnols avant d’affronter le Machu Pichu. Nous étions dans un petit hospedaje sur les hauteurs et avons eu la chambre la plus petite depuis le début de notre aventure.

Par manque de temps et par soucis d’économie nous avons choisi de visiter la vallée sacrée en bus rempli de touristes. Mais au moins nous avions les explications du guide et ca ne coûtait pas le treck de l’inca (400 euros par personnes tout de même pour 3 jours de marche). Lieux très touristiques qui peut devenir tres cher. Après avoir vu Pisac, Ollantataymbac, las salinas, Moray…sur 2 jours nous sommes allés prendre le train qui nous a conduit a Aguas Calientes. Ville dortoir pour le départ du Machu Pichu, pas de routes, au fond d’une vallée. Il n’y a pas grand chose a y faire. Et nous sommes partis a 5h du matin grimper les marches (1h30, ça va!) qui mènent au Machu Pichu. Nous avions également pris l’option guide (tout en espagnol a chaque fois!), un petit groupe de 25 personnes :) . Les lieux sont vraiment fantastiques, en plus on a eu un beau ciel bleu (bon ça c’est fini avec de la pluie mais on a de belles photos!). Une cite entière perchée entre deux montagnes. C’est hallucinant de savoir que les incas ont construits une cite pareille: maisons, cultures en terrasses, système d’irrigations, temples et bien-sur les fameuses pierres de x tonnes positionnées comme des puzzles. Du génie! Les explications ont été utiles. Ici tout est en rapport avec le soleil, la lune, les étoiles…

Tout le monde prend Iban pour un espagnol avec son super accent, Melo s’ameliore bien mais on ne la prend pas pour une espagnole!!

Nous partons le 2 septembre pour Copacabana ou nous comptons visiter la Isla del Sol qui est sur le lac Titicaca. Il nous reste 2 mois, nous sommes en train de bien les organiser car l’Amérique du sud est grande et il ne faut pas perdre de temps.

Ah oui, pour ceux qui se demandent si après 5 mois de voyage on s’aime toujours autant, la reponse est : Oh que oui!

Perou
Album : Perou

43 images
Voir l'album

Actions

Informations



4 réponses à “INCAyable Perou”

  1. 4 09 2011
    Nana (20:23:23) :

    superbe !!
    ah merci de nous faire oublier le blues de la rentrée !
    et merci pour la carte postale !!!

  2. 4 09 2011
    maïder (23:00:05) :

    Elodie, il me tarde que tu nous prépares du cochon d’Inde grillé !

  3. 6 09 2011
    Olivier (15:19:07) :

    dément ces paysages.
    Vous avez pour plusieurs années dans les yeux avec tous ca :)
    pas de voyage pendant 3 ans après ça :)
    a bientot.

  4. 7 09 2011
    Pierre B. (12:08:45) :

    Vous avez croisé Kuzco l’empereur Mégalo?!

Laisser un commentaire




Mr & Miss Kumara en Voyage |
etincelle |
montfortkiwi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | nonnadaddy2
| Nihon, watashi wa koko ni
| A la découverte de CUBA