Un gout d’Europe en Asie

7072011

Nous sommes arrives a Hong Kong (mention TB a DragonAir qui nous a servi des HaagenDasz pour le dessert) et avons directement pris le Ferry pour Macau, rocher jadis portugais et aujourd’hui chinois. Nous sommes sous les tropiques et il y fait chaud et surtout humide.
Nous dormons dans un hôtel très kitche mais qui a l’avantage d’être pas cher et bien place. C’est amusant de voir tout écrit en chinois et portugais, d’apercevoir des églises, des places…Mais Macau c’est aussi et surtout un endroit de jeux avec des immenses Casinos avec plein d’éclairage dans lesquels nous nous baladons, beaucoup de joueurs chinois.. Le lendemain nous avons marche toute la journée dans cette ville entre les églises, les ruelles, les jardins et avons failli acheter de jolis meubles mais le coût du shipping nous a stoppe. Un petit coin avec une touche portugaise en Asie ca fait du bien !

 

dscn7913.jpg

 

Le soir départ en ferry pour Hong Kong ou nous avons dormi 2 nuits.
Pour ne pas payer trop cher nous avions réservé un hôtel la veille…..nous nous retrouvons a attendre un ascenseur dans une tour très vieillotte et en pleine rénovation. Au 16eme étage nous attend la pire des chambres depuis le début de l’aventure: on se croirait en prison, dans un placard, on dort presque sur les toilettes, et il y a des cafards dans la salle de bain. Que du bonheur!
Nous avons donc évite un maximum d’y traîner.

 

dscn8022.jpg

 

Le seul avantage en plus d’être pas trop cher c’est qu’on est sur Nathan road, grande artère et quartier très anime, shopping mall, magasins chic et voitures étincelantes. Avenue of stars (enfin que des stars chinoises inconnues pour nous) fameuse vue sur l’ile d’Hong Kong.

Vers 22h alors que les boutiques commencent a peine a fermer (sauf Cartier devant laquelle il y encore la queue !!!) quelle surprise en tombant au coin d’une rue sur Alberto et Edurne, des amis espagnols rencontres quasi 2 mois plus tôt au Laos. Nous avons poursuivi le street  ensemble le lendemain. Au programme pic-nic midi et soir parce que c’est sympa et plus économique, visite de l’île d’Hong Kong ses grands buildings, son escalator géant, grimpette en haut de Victoria Peak pour profiter d’une vue superbe.

Globalement ici tout le monde parle anglais, les rues sont propres, il y a de nombreux jardins, places, fontaines. C’est une ville bordée de jungle, une ville que nous avons beaucoup aime. Nous avons été très agréablement surpris.
Puis départ le lendemain pour Bali ( CathayPacific aux petits oignons!), et nous vous donnerons des nouvelles de notre visite du sud de Bali et notre arrivée a Lombok quand on en aura fait une peu plus. Pour le moment on se régale !!

Quelques photos :

Macau et Hong-Kong
Album : Macau et Hong-Kong

14 images
Voir l'album



Ils sont arrives en train par la Chine…

29062011

15 jours de plus en Chine ou nous sommes allés loin des grosses villes pour en trouver de plus petites, enfin des villes de 5 millions d’habitants quand même !
Depuis Pékin 4 trains de nuits pour parcourir le nord ouest du pays. Entre 10 et 30 heures de train par trajet, on se fait des copains.

 

dscn7081.jpg

 

Première étape a Datong pour admirer les grottes de Bouddhas inscrites a l’UNESCO. Nous en avions vu beaucoup des Bouddhas jusqu’a présent, mais la ces grottes sont impressionnantes : taillées dans la montagne, des bouddhas géants, de belles peintures, des temples accroches a la falaise…. le site est hallucinant.
 

A Datong on dort dans un hôtel typique (merci Marie pour la phrase en Chinois  » emmenez nous dans un hôtel bon marche », car ça nous a sauve). On se frotte aux problèmes de commander au restaurant, Iban en posant des questions a un serveur semblant parler anglais se retrouve au final avec 5 plats dont l’un étant des tètes de lapins (néanmoins délicieux)…

 

 dscn6709.jpg

 

On galère dans les restos, a l’hôtel, avec les taxis….mais ça fait partie du voyage. Heureusement Marie nous avait aide a prendre nos billets de trains au préalable. On se ballade a Datong et on voit la encore que les chinois reconstruisent toute la ville, détruisent les vieux hutong pour en reconstruire du tout laid tout neuf. On se sera aussi régale d’un hot pot : la fameuse fondue de viande chinoise.
 

Une nuit de train et arrivée dans la vieille cite chinoise de Pingyao….ou plutôt reconstruite. Ville piétonne, entourée de murailles. On se ballade dans l’enceinte et sur la muraille, on se perd dans le dédale des rues, on se pose dans une petite auberge de routard typique chinoise, on visite des tas de temples, d’anciennes maisons locales chinoises, d’anciennes banques, musée du newspaper, maison des arts martiaux…on fait des emplettes….mais un soucis majeur: la ville a une terrible odeur d’égout et de charbon, Iban a même du mal a supporter. On a du mal a trouver un bon resto, on se frotte aux groupes de touristes chinois qui se baladent par 30, le parapluie en main et les socquettes dans les sandales, avec un guide qui crie dans un micro au pas de course. Une ville avec ses charmes et ses surprises, mais on repart content.
 dscn6711.jpg

 

 dscn6864.jpg

 

Train de nuit a nouveau pour Xian, connue pour son armée de soldats enterres. Nous devions passer 2 jours, mais nous nous sommes trompes sur les dates de notre train et y passerons 3 jours. Visite de la ville, petite bourgade d’une dizaine de millions d’habitants, incroyablement grouillante de monde, polluée mais avec son charme. On assiste a la danse/gym matinale des employés de la poste, qui, en files bien nettes font des gestes sur une musique avant de commencer la journée. Visite de la tour du tambour, ballade dans le quartier Hui, quartier musulman qui héberge une belle et grande mosquée, des marches de souvenirs, de bouffe, de bricoles, d’oiseaux….C’est vivant ! Nous sommes dans un hôtel un peu excentre, même si le monsieur de la gare nous a promis que c’était a 5 mn a pied du centre ( au final plus 30mn…)…et oui on s est rendu compte aussi qu un chinois ne dit pas non. Il acquiesce toujours, même quand tu poses une questions  » Quel est le meilleur chemin pour aller a tel endroit, celui ci ou celui la? » et ben il te répondra « oui »!

Après avoir un peu galère pour trouver le bus public pour aller voir l’armée enterrée, tout le monde se bouscule, le premier arrive ne sera pas le premier assis. Ici en Chine, on se passe devant, c est le plus fort et le plus rapide qui gagne…bref après 1h de bus nous y voila. Alors oui cette armée c est impressionnant, une grande découverte archéologique en Chine, c’est incroyable tout ses soldats en terre, ses chevaux et tout ce qui restent a découvrir. Mais c’est sans compter sur les milliers de touristes avec leur petits drapeaux venant jouer des coudes pour prendre la meilleure photo. Donc c’est très impressionnant mais parfois on se surprend a plus regarder le touriste chinois que le soldat.
Une journée de rab, donc, a Xian. Sous la pluie….mais une journée efficace ou nous avons finalisé tout les détails pour notre séjour dans le désert de Badan Jarain, en Mongolie Intérieure. Merci Lulu pour tes infos car c’est un périple que nous avons adore.

 

Après une nuit de train, nous sommes arrives a Jin Chang, non loin des portes du désert, ville nouvelle créée par une énorme société d’exploitation de minerais, on sent bien que tout le monde ici travaille pour cette boite et que tout lui appartient. On retrouve le soir David, notre guide chinois de 27 ans qui parle anglais, avec qui nous dînons et finissons de preparer le départ. Le lendemain on fait un stop a la gare pour acheter des billets pour Chengdu, mais malheureusement tout est booke pour notre retour et les vols très chers. Nous décidons donc de prendre un retour en passant par Lanzhou et revenir a Pekin ou nous avons un avion pour Hong Kong le 30 juin. Train de 32h….no comment!
 
Revenons en au désert, nous passons acheter des vivres pour les 4 jours dans la petite (mais grosse quand même) ville de Alashan Youqui ou notre 4X4 et driver nous attendent. On s’achète un jolie chapeau de Laura Hingals et une belle casquette pour Iban, puis nous voila parti pour le sable. On voit des têtes mongols partout, ils ont la peau tannée par le soleil et le sourire aux lèvres. Notre driver est mongol et est très gentil.
L’arrivée est incroyable, des dunes a pertes de vue. Il y a quand même un gros musée ultra moderne et aussi désert que les environs, a l’entrée et on commence a construire des hôtels: et oui on construit toujours…..
On campe la première nuit dans le désert, nous sommes très émus car c’est la première fois pour nous deux. Les lumières sont trop belles, le sable change tout le temps de couleur…on monte les tentes, on dîne ( ce sera des pâtes, des gâteaux, de la saucisse pas bonne et du pain pendant les 4 jours, car pas évident de trouver notre bonheur dans le petit magasin). Une nuit étoilée, vantée mais qui ne nous empêche pas de partir a pied des lendemain. Le chauffeur nous montre le chemin, le guide reste dans la voiture avec lui. Nous sommes tout les 2, seuls dans le désert a grimper les dunes. C’est extraordinaire.

 

 dscn7302.jpg

Nous nous arrêtons au lac de Badain Jaran, et oui ce désert a quelque chose de précieux: il a 144 lacs. Donc le reflet des dunes sur le lac, la végétation parfois qui apparaît est fantastique. Nous croisons des chèvres, des chevaux. Nous passons 3 nuits a camper, a discuter énormément avec David de lui, de la Chine, des chinois, des habitudes….on en profite car c est pas tout les jours que l on peut communiquer autant avec un chinois. On parle beaucoup avec notre driver, David fait la traduction. On se rend compte que nous sommes vraiment en tout points très différents. 3 belles journées de marches, des journées très ensoleillées, d’autres un peu plus voilées. On n’oublie pas de se mettre au rythme du désert et de faire la sieste après le déjeuner. Et puis le dernier jours, après 4 h de marches, Melo a eu un peu mal au dos, un peu trop. Alors Iban a continue, Melo s’allonge dans la voiture. On est rentre, un peu presse pour que Melo (très déçue de finir comme ça cette aventure) puisse s allonger. 2 bonnes nuits après (dont 32h dans le train) et quelques Voltarenes, Melo est sur pied, requinquée. Iban porte 2 sacs sur le dos, on va attendre encore un peu que son dos aille mieux.
 
Nous repartons mercredi pour Hong Kong et pensons également visiter Macao, ville portugaise en Chine. Puis dimanche nous nous envolons pour Bali.
 

Quelques anecdotes sur la Chine et les chinois :
 

- il arrive que les conducteurs mettent leur cligno dans les virages
- un taxi se perd dans une ville, nous lui indiquons le chemin de l’hôtel a 2 pas mais il préfère demander a un autre taxi de le précéder jusqu’à l’hôtel
- pas de couche pour les enfants mais des pantalons ouverts dans l’entrejambe, nous voyons des tas de petites fesses potelées
- Le chinois évacue de son corps solide, liquide, et gaz sans aucune retenue ou pudeur et au moment même ou le besoin s’en fait sentir. Ce qui est considéré comme sale pour nous est un signe de propreté pour le chinois qui se nettoie de l’intérieur. Toilettes commune cul a cul.

- quand le chinois a chaud il relève son tshirt jusque sous les bras
- les chinois se retrouvent le matin pour un peu d’exercice physique dans les parcs, le soir c’est danse et badminton

 

dscn6923.jpg 
- le chinois promène son oiseau en cage comme nous notre chien en laisse
- le chinois dans les musées aime toucher tout ce qui est interdit
- la façon de compter avec les doigts est totalement différente, on arrive a compter jusqu’à 9 avec une main. Notre 3 peut être compris comme un 8, ça fait beaucoup de bières…
 
Bises a tous et a bientôt pour de nouvelles aventures !
 

Allez voir notre nouvelle recette dans la rubrique dediee. 
Vous pouvez voir le nouvel album photo Chine 2 en cliquant ci-dessous :
 
Ibanetmelo

 

Chine 2
Album : Chine 2

67 images
Voir l'album

 




Shanghai et Pekin

14062011

C’est avec beaucoup d’émotion que nous avons quitté la Birmanie.

Nous avons retrouvé un tout autre décor : têtes connues dans une ville gigantesque ! Et oui, grandes retrouvailles avec la maman d’Elodie venue avec une amie, Aude, et nous étions reçus par Lucie et Jacques, oncle et tante d’Elodie. Autant dire que nous étions reçus comme des rois: mets français, chambre toute propre, possibilité de faire toutes les machines de linges que nous voulions….bref un break fort agréable.
Nous avons passé une semaine à Shanghai entre beau temps et pluie. Nous suivions à vélo Lucie, que du bonheur que de suivre quelqu’un qui connaît la ville comme sa poche.
Nous avons été très agréablement surpris pas cette ville: grouillante de 24 millions d’habitants, mais pas trop bruyante (ici tout les 2 roues sont électriques et le parc automobile est très récent). Une ville de buildings très modernes mais qui a encore quelques de vieilles rues typiques chinoises, du linge qui sèche de partout, des chinois qui se retrouvent le soir entre voisins du quartier pour danser, faire du sport….. Shanghai évolue très vite, les berges de la rivière sont toutes arborées, les vieux quartiers détruits et les habitants expulses par milliers pour les loger dans du neuf. Shanghai ne deviendra pas la ville la plus moderne du monde en 2020 sans casser quelques quartiers authentiques.
Jacques et Lulu nous ont emmené passer le premier week end au vert à 2h30 de Shanghai. Moganshan est la petite Suisse chinoise, au programme ballade au milieu des théiers et des bambouseraies mais c’était sans compter sur la pluie et l’épais nuage qui nous a pas lâché du week-end. Donc au programme finalement : petites ballades, bonnes bouffes et coinche !

 

dscn5877.jpg

 

Retour par la ville de Hongshu, le petit Annecy Chinois, où nous avons galéré à trouver le lac, mais les efforts de Jacques ont payé et au bout d’1h30 on a trouvé le lac (sachez qu’une petite ville comme Hongshu s’étend quand même sur 40km,est traversée par une autoroute, et, qu’aucun panneaux n’est écrit en anglais, tout est en chinois….sinon ce serait trop facile!!). Le lac qui nous a même offert un spectacle de jets d’eau et lumière! Merci Jacquot!


Comme je vous le disais, les chinois ne parlent pas ou très peu anglais donc on se marre quand il faut commander un peu au pif (ouf Lulu est là pour nous aider ! ), ou pour négocier…. et oui on a aussi fait le tour des marchés du faux, du tissus, de bouffe en tout genre (crapauds buffles croisés à nouveau)…. et c’est vraiment rigolo. Même si le passage de l’expo universelle a fait grimper les prix et grincer les dents de Lulu quand elle regarde les prix du sur-mesure actuels et passés! Alors on s’achète des bêtises « achetez chinois achetez 10 fois », mais c’est pas grave c’est trop sympa !

A bicyclette nous avons adoré le quartier de la concession, très jolies rues bordées de platanes. Quand on fait du vélo c’est chacun pour sa poire, il faut faire très attention car le chinois suit une règle très simple: la loi du plus fort. Je suis plus gros que toi, je suis prêt à t’écraser s’il le faut ! Mais on s’en est tous très bien tiré.
Le quartier de Pudong est assez étonnant aussi: il faut traverser la rivière en bac au milieu de tous les scooters, et on arrive sur des anciens marécages complètement recouvert où a été crée en 30 ans une nouvelle partie de la ville: immenses buildings (nous sommes montés au 100eme étage).
Lulu nous a aussi emmené voir Qibao, une petite ville d’eau chinoise aux toits en tuiles.Petite ville touristique chinoise.


Fin de la semaine à Shanghai sous de gros orages, Iban en profite pour tomber malade et bien fiévreux. On découvre donc les centres médicaux des expatriés en y passant une matinée. Tout les tests ont été fait, il lui faut du repos mais sinon rien de grave.

Nous prenons le train de nuit pour Pekin le vendredi soir. Enorme gare ultra propre, train tout neuf qui peut faire rougir la SNCF. Nous qui sommes habitues aux trains de nuits Paris-Urrugne, on a hallucine: couchettes molletonnées, couette propre, télé individuelle…bref on a trop bien dormi après un pic nic au poil organise par les mamans: sandwich, wisky, pinard, bière….de quoi faire un bon dodo.
Arrivée le samedi matin a 7h a Pékin, petites ruelles, toits chinois en tuiles rouges, roses, jaunes, peu de buildings compare a Shanghai… ça change.
Visite la cite interdite, de la place Tiananmen 天安门. Le portrait de Mao fait face a la place. De grosses artères sur les bords de la place ou se passe les grands défilés, les chars… une obélisque et un mausolée avec Mao embaume a l’intérieur.

 

dscn6258.jpg
Visite de la grande muraille a 70km au nord de Pékin, les chinois ont construit un téléférique pour y accéder et un toboggan pour redescendre, Merveilleux spectacle.

 

dscn6309.jpg
Pékin c’est aussi l’occasion de retrouver Marie Terrieux qui fait partie de la grande fratrie aixoise. Marie habite Pékin depuis 10 ans et parle parfaitement chinois. Elle nous a réserve notre hôtel quelques jours auparavant, nous aide a acheter nos billets de trains pour la suite du voyage, nous guide a vélo a travers la ville, nous fait visiter les galerie d’art, nous réserve une table dans des super restaurants, nous héberge meme une nuit… merci Marie.
Shanghai Pékin c’est fini, nous partons maintenant en duo pour l’intérieur de la Chine et disons au revoir a Aude, Lulu, Jacques, Marie, et Marie avec qui et grace a qui nous avons passe de très bon moments.







Mr & Miss Kumara en Voyage |
etincelle |
montfortkiwi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | nonnadaddy2
| Nihon, watashi wa koko ni
| A la découverte de CUBA